inspiration

inspiration [ ɛ̃spirasjɔ̃ ] n. f.
• 1120; bas lat. inspiratio
I AL'inspiration.
1Sorte de souffle émanant d'un être surnaturel, qui apporterait aux hommes des conseils, des révélations; état mystique de l'âme sous cette impulsion surnaturelle. Inspiration céleste, divine, d'en haut. esprit, grâce, illumination. Inspiration des prophètes, des devins. divination.
2Souffle créateur qui anime les écrivains, les artistes, les chercheurs. « À l'idée d'inspiration s'oppose celle de fabrication » (Thibaudet). Inspiration poétique. enthousiasme, fureur (poétique), veine, verve. Attendre, chercher l'inspiration. Avoir de l'inspiration. Être à court d'inspiration. Manquer d'inspiration.
3Action d'inspirer qqch. à qqn; résultat de cette action. C'est sous son inspiration que le comité fut créé. influence, initiative, instigation. Par ext. Ce qui est inspiré. conseil, suggestion.
4(XXe) (Choses) Fait de s'inspirer, de subir l'influence de. Mode d'inspiration orientale.
BIdée, résolution spontanée, soudaine. Suivre son inspiration. Selon l'inspiration du moment. J'eus tout à coup une inspiration. idée; eurêka. « ayant eu l'heureuse inspiration d'aller faire une petite visite à une femme que j'aime » (Courteline). II(XVIe) Physiol. Action par laquelle l'air entre dans les poumons; résultat de cette action. aspiration. Alternance de l'inspiration et de l'expiration. respiration. ⊗ CONTR. Étude. — Expiration.

inspiration nom féminin (latin inspiratio, -onis, souffle) Mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, à suggérer ou à conseiller quelque action : Suivre son inspiration. Enthousiasme, souffle créateur qui anime l'écrivain, l'artiste, le chercheur : Chercher l'inspiration. Ce qui est ainsi inspiré : De géniales inspirations. Influence exercée sur un auteur, sur une œuvre : Une décoration d'inspiration crétoise. Influence charismatique de Dieu sur les auteurs des livres saints. ● inspiration (citations) nom féminin (latin inspiratio, -onis, souffle) Eugène Delacroix Saint-Maurice, Val-de-Marne, 1798-Paris 1863 Le beau […] est le fruit d'une inspiration persévérante qui n'est qu'une suite de labeurs opiniâtres. Œuvres littéraires Anatole François Thibault, dit Anatole France Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924 Académie française, 1896 Le Saint-Esprit n'inspire pas les gens intelligents. Propos, rapportés par Marcel Le Goff Georges Limbour Courbevoie 1900-Cadix 1970 La noble fonction d'un être qui inspire est d'inciter à une création qui ne lui ressemble pas, et qui le dépasse en tous sens. Cesare Feverelli Gallimard Raymond Queneau Le Havre 1903-Paris 1976 Le vrai poète n'est jamais « inspiré » : il se situe précisément au-dessus de ce plus et de ce moins, identiques pour lui, que sont la technique et l'inspiration. Odile Gallimard Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 L'inspiration est l'hypothèse qui réduit l'auteur au rôle d'un observateur. Choses tues Gallimard Thomas Alva Edison Milan, Ohio, 1847-West Orange, New Jersey, 1931 Le génie est fait de un pour cent d'inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pour cent de transpiration. Genius is one per cent inspiration and ninety-nine per cent perspiration. Interview in Life, 1932inspiration (synonymes) nom féminin (latin inspiratio, -onis, souffle) Mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, à suggérer ou...
Synonymes :
Enthousiasme, souffle créateur qui anime l'écrivain, l'artiste, le chercheur
Synonymes :
Influence exercée sur un auteur, sur une œuvre
Synonymes :
inspiration nom féminin (de inspiration) Phase de la respiration pendant laquelle l'air atmosphérique, riche en oxygène, pénètre dans les poumons.

inspiration
n. f.
rI./r Phase de la respiration au cours de laquelle l'air entre dans les poumons.
rII./r
d1./d Action d'inspirer qqch à qqn; son résultat. J'ai agi sur votre inspiration.
d2./d Idée venant soudain à l'esprit. J'ai eu une bonne inspiration en l'invitant.
d3./d Impulsion créatrice. Attendre l'inspiration.
d4./d état d'illumination qui permettrait de recevoir les révélations de puissances surnaturelles. Inspiration prophétique.
rIII/r Influence littéraire, artistique. Chanson d'inspiration folklorique.

⇒INSPIRATION, subst. fém.
I. A. — Domaine relig.
1. Incitation, impulsion d'origine divine ou surnaturelle. Être animé, averti de qqc., guidé par une inspiration céleste, divine; avoir une inspiration du ciel; faire qqc. sous l'inspiration de Dieu. Bien mettre mon âme dans la lumière, sous la main de Dieu, sous l'inspiration de l'Esprit-Saint (DUPANLOUP, Journal, 1866, p. 276). L'homme qui exerce la médecine n'a plus recours à l'inspiration d'un être surnaturel; il agit d'après ce qu'il a vu et appris (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 37). Il ne faut avoir en vue dans la prière aucune chose particulière, à moins d'en avoir reçu surnaturellement l'inspiration (S. WEIL, Pesanteur, 1943, p. 55).
2. État mystique dans lequel le croyant reçoit de Dieu la révélation de ce qu'il doit faire, dire, penser. On considère le merveilleux tableau qu'elle renferme comme un nouveau reflet de la sainte inspiration de l'héroïne (STAËL, Allemagne, t. 2, 1810, p. 368) :
1. S'étant éveillée, elle prit confiance dans le Seigneur et dit à son mari : « N'enterrons pas encore notre pauvre petite, mais portons-la avec foi à sainte Élisabeth, que le Seigneur orne de tant de miracles, afin que par ses prières la vie lui soit rendue. » Le mari se laissa convaincre par l'inspiration de sa femme.
MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 318.
THÉOL. Action de Dieu exercée sur la volonté et l'intelligence d'un auteur sacré lors de la rédaction des livres canoniques. Inspiration biblique, de l'Évangile :
2. Croyant à l'inspiration littérale des écritures, mon père avait pour coutume de faire ressortir, après sa lecture, avec quelle sagesse les mots et jusqu'à leur ordre même avaient été choisis par Dieu.
ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 256.
B. — Domaine littér. ou artist.
1. Souffle créateur qui anime l'écrivain, l'artiste ou le poète. Jet(s) de l'inspiration. Je ne sais donc pas si j'irai à Concarneau (...) ni ce que je deviendrai plus tard. Une seule chose pourrait me remonter, ce serait une très belle inspiration littéraire, une idée magnifique surgissant tout à coup et qui me ferait oublier la vie (FLAUB., Corresp., 1875, p. 188). Un beau vers ne se fait point de lui-même. On voudrait dire que l'inspiration est involontaire, et qu'il faut l'attendre; mais c'est là une opinion de paresseux (ALAIN, Propos, 1927, p. 744). La série [dodécaphonique] est une loi trop sévère qui entrave l'inspiration du musicien et contraint le créateur à un stérile jeu mathématique où il ne reste plus la place à la libre invention de l'artiste (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p. 198) :
3. L'inspiration, voilà quelque chose de bien malaisé à définir et de bien important à constater comme un fait surhumain, comme une intervention presque divine. L'inspiration est pour les artistes ce que la grâce est pour les chrétiens, et on n'a pas encore imaginé de défendre aux croyants de recevoir la grâce quand elle descend dans leurs âmes. Il y a pourtant une prétendue critique qui défendrait volontiers aux artistes de recevoir l'inspiration et de lui obéir.
SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 137.
2. Influence exercée sur un artiste, un auteur, une œuvre. Inspiration chrétienne, dantesque, populaire, protestante; œuvre(s) d'art, ouvrage(s), poème(s) d'inspiration religieuse, philosophique. Il [Daudet] était persuadé que Dumas avait fait Monsieur Alphonse sous l'inspiration du roman de Germinie Lacerteux, tout comme Augier avait fait les Lionnes pauvres sous l'inspiration du roman de Madame Bovary (GONCOURT, Journal, 1889, p. 925). Laon s'est fièrement cantonné sur sa montagne isolée, d'où sa cathédrale aux quatre tours, veuve de deux autres, d'inspiration guerrière autant que religieuse, domine au loin la contrée (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 106). L'Antiquité interprétée par les Italiens avait été la principale source d'inspiration de la Renaissance (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 76).
P. méton., le plus souvent au plur. Idées, éléments qui influencent la création artistique d'un écrivain, d'un artiste. Emprunter ses inspirations à, retrouver des inspirations. On se promène librement à travers la nature pour y chercher des inspirations et des modèles (STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 268). Un poète qui prend toutes ses inspirations dans la Bible, a dans l'Église une véritable mère (BALZAC, Illus. perdues, 1837, p. 104). Baudelaire n'était pas un grand homme; c'était même un assez faible esprit; mais il était lui-même, ne prenait ses inspirations que dans les littératures étrangères (GREEN, Journal, 1942, p. 245).
C. — Domaine psychol.
1. Idée subite, spontanée, intuition qui pousse à agir d'une certaine façon. Je vous préviens qu'il vient de me survenir à l'instant une inspiration très lumineuse (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 450). La riche inspiration qu'avait eue là cet industriel! (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 91). Ce n'est pas ma faute si je dépends toujours de l'inspiration du moment, ou plutôt, à vrai dire, d'un mouvement de cette douce pitié de Dieu, à laquelle je m'abandonne (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1230). V. discuter ex. 5 :
4. Le médecin qui n'a pas conscience de son ignorance sera nécessairement orgueilleux et infatué de son faux savoir; il sera audacieux dans sa pratique et traitera ses malades suivant son inspiration personnelle, c'est-à-dire suivant toutes les fantaisies qui lui passeront par la tête.
Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 48.
SYNT. Inspiration énergique, fatale, fugitive, géniale, imprévue, inattendue, pressante, secrète; brusque inspiration; inspiration de génie; avoir une bonne, malencontreuse inspiration; avoir l'heureuse inspiration de faire qqc.; céder à son inspiration; être emporté par une inspiration irrésistible; être saisi(e) d'une inspiration subite; obéir à une inspiration soudaine; agir sous l'inspiration du moment.
2. a) Impulsion, mouvement intérieur qui pousse à agir. Sa bouche, qui criait et riait amèrement sous l'inspiration de la colère, resta froide et silencieuse pour répondre à des mots d'amour (SOULIÉ, Mém. diable, t. 1, p. 101) :
5. Ludovic répondit froidement à cet honnête chirurgien que, s'il s'avisait de céder aux inspirations de sa conscience, il aurait l'honneur, avant de quitter Ferrare, de tomber sur lui précisément avec un couteau ouvert à la main.
STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 193.
b) Conseil, suggestion qui influence la conduite, les décisions de quelqu'un. Samuel recevait le journal imprimé sous le contrôle et l'inspiration du gouvernement allemand, — par des Français d'ailleurs (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 202) :
6. ... rien ne caractérise mieux notre temps que la déclaration publiée par le Conseil national du parti ouvrier français. Les journaux de l'état-major, le Gaulois en tête, en font leur joie, et ce n'est pas sans cause, car la note est de l'inspiration directe de Jules Guesde, qui se sépare ouvertement de Jaurès dans la grande campagne engagée devant la France et devant l'Europe pour la justice et pour la vérité.
CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 35.
II. — PHYSIOL. Action de faire pénétrer de l'air dans ses poumons; phase de la respiration pendant laquelle l'air pénètre dans les poumons. Exercices d'inspiration. Je vois ses épaules qui se soulèvent pour une profonde inspiration d'oxygène, et dans le même temps ses yeux se ferment, une pathétique expression de lassitude vient sur ses traits (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 314). Quand le thorax se dilate à l'inspiration, l'abdomen se rétracte et diminue, alors que, normalement, le thorax se bombe en même temps que l'abdomen (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 86). Les mouvements d'inspiration et d'expiration, ou mouvements respiratoires, assurent le renouvellement de l'air dans les poumons (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 143).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1re moitié du XIIe s. « mouvements de l'âme dus à une influence divine » (Psautier Cambridge, 17, 15 ds T.-L.); b) 1721 nommer un pape par voie d'inspiration « par un accord unanime des cardinaux » (Trév.); 2. fin XIVe s. « intuition, décision spontanée » (J. FROISSART, Chroniques, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 11, p. 277); 3. ca 1590 « enthousiasme créateur du poète, de l'artiste » (MONTAIGNE, Essais, I, 37, éd. A. Thibaudet, p. 269 : l'inspiration sacrée des muses); 4. 1701 « suggestion, conseil de quelqu'un » (FUR.). B. XVe s. [date du ms.] « aspiration, respiration » (EVRART DE CONTY, Probl. d'Arist., BN 210, f° 166d ds GDF.). Empr. du b. lat. inspiratio « souffle, haleine, inspiration ». Fréq. abs. littér. : 1 874. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 970, b) 2 460; XXe s. : a) 2 007, b) 2 909.

inspiration [ɛ̃spiʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1120; bas lat. inspiratio, de inspiratum, supin du lat. class. inspirare.
———
I L'inspiration.
1 Souffle émanant d'un être surnaturel, qui apporterait aux hommes des conseils, des révélations; état mystique de l'âme sous cette impulsion surnaturelle. || L'inspiration, une inspiration. || Inspiration céleste (→ Animer, cit. 29), divine (→ Fanatisme, cit. 1 et 2), d'en haut (cit. 135). Esprit, grâce (cit. 23 et 26), illumination. || L'inspiration des évangélistes (cit. 2), des prophètes, des devins. Divination, science (infuse). || Inspiration infernale (→ Frauduleusement, cit.), diabolique (→ Exorciser, cit. 5).
1 L'inspiration, a dit Léon XIII dans l'encyclique Providentissimus Deus, est une impulsion surnaturelle par laquelle l'Esprit-Saint a excité et poussé les écrivains sacrés et les a assistés pendant qu'ils écrivaient (…)
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, p. 310.
2 (Fin XVe, Froissart). Idée qui vient brusquement et spontanément à qqn. Idée, intuition. || Avoir une inspiration soudaine. || Bonne, mauvaise inspiration. || Céder à une inspiration. || Les inspirations de qqn. || Ses inspirations ne sont pas toujours fameuses.
2 Le matin, ayant eu l'heureuse inspiration d'aller faire une petite visite à une femme que j'aime passionnément (…)
Courteline, Boubouroche, Historique, p. 8.
3 (Après 1550, Montaigne). Souffle créateur qui anime les écrivains, les artistes, les chercheurs (considéré d'abord comme un don des dieux; → Génie, cit. 25, Voltaire). || Inspiration poétique. Enthousiasme (cit. 3), délire, fureur (poétique), veine, verve. || L'imagination, l'amour, l'émotion créatrice, source d'inspiration (→ Échauffement, cit. 2; gouverner, cit. 18). || L'inspiration poétique. Poésie. || Appeler, attendre, chercher l'inspiration. || Suivre son inspiration, le feu de l'inspiration. || Avoir de l'inspiration. || L'inspiration lui manque. || Écrire d'inspiration. || Le luth, la lyre, symboles classiques de l'inspiration. — ☑ Loc. D'inspiration : par inspiration, en étant inspiré.
3 J'ai eu peur un instant qu'au lieu de jouer d'inspiration, nos acteurs ne s'attachassent à reproduire les poses et les inflexions de voix de quelque comédien en vogue (…)
Th. Gautier, Mlle de Maupin, XI.
4 À l'idée d'inspiration s'oppose celle de fabrication, à l'idée du génie qui souffle du dehors, celle du génie qui s'attache à une matière (…) à l'idée de facilité aérienne, celle d'une difficulté qui s'applique (…)
A. Thibaudet, in Bremond, la Poésie pure, p. 73.
5 (…) certains, qui ne voient que la perfection du résultat, le regarderont comme une sorte de prodige qu'ils appellent inspiration. Ils font donc du poète une manière de médium momentané (…) En vérité, il y a bien chez le poète une sorte d'énergie spirituelle de nature spéciale (…) Mais tout véritable poète est nécessairement un critique de premier ordre.
Valéry, Variété V, p. 156-157.
L'inspiration d'un créateur, la manière dont il crée. 1. Style. || L'inspiration naïve et subtile de Verlaine (→ Évocateur, cit. 2).
4 (1701, Furetière). Action d'inspirer qqch. à qqn; résultat de cette action. || L'inspiration de qqn, qui vient de qqn. || Sous l'inspiration de X… Influence, instigation (→ Battre, cit. 37). || L'inspiration de qqch. (comportement, etc.), qui conduit… || Attendre du dehors l'inspiration de sa conduite (→ Conseil, cit. 9).
Ce qui est inspiré. Conseil, suggestion. || Obtenir de qqn une inspiration et des assurances (cit. 14).
5 (XXe). || D'inspiration (et adj.). || Musique d'inspiration médiévale, inspirée par la musique du moyen âge. || Fresque d'inspiration profane. || Mode d'inspiration orientale.
———
II (XVe). Physiol. Action par laquelle l'air entre dans les poumons; résultat de cette action. Aspiration. || Alternance de l'inspiration et de l'expiration ( Respiration). || Mouvement de la cage thoracique pendant l'inspiration ( Ampliation, II.).
6 On lui mit la compresse de chloroforme sous le nez; il fit deux ou trois grandes inspirations (…)
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, I, Mémorial…, XII.
CONTR. (Du sens I) Étude. — (Du sens II) Expiration.
DÉR. Inspiratoire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Inspiration — may refer to: * Artistic inspiration, sudden creativity in artistic production * Revelation, an uncovering or disclosure of something hidden via communication from the divine * Biblical inspiration, the doctrine in Judeo Christian theology… …   Wikipedia

  • Inspiration — In spi*ra tion, n. [F. inspiration, L. inspiratio. See {Inspire}.] [1913 Webster] 1. The act of inspiring or breathing in; breath; specif. (Physiol.), the drawing of air into the lungs, accomplished in mammals by elevation of the chest walls and… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • inspiration — inspiration, afflatus, fury, frenzy, especially when qualified by divine or poetic, all designate the seemingly involuntary element in the arts of expression for which the artist often holds a power outside himself responsible. Inspiration may… …   New Dictionary of Synonyms

  • Inspiration- — (album) Inspiration Album par Yngwie Malmsteen Sortie 1996 Genre(s) heavy metal / hard rock Label Foundation Albums de …   Wikipédia en Français

  • Inspiration — Sf schöpferischer Einfall erw. fremd. Erkennbar fremd (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. īnspīrātio ( ōnis), eigentlich Einhauchen, Einatmen , einem Abstraktum zu l. īnspīrāre einflößen, hineinblasen , zu l. spīrāre blasen, wehen, hauchen und… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • inspiration — Inspiration. s. f. Action d inspirer, & la chose inspirée. Inspiration Divine, de Dieu, d enhaut. il luy vint une sainte inspiration. j ay eu une bonne inspiration …   Dictionnaire de l'Académie française

  • inspiration — c.1300, immediate influence of God or a god, especially that under which the holy books were written, from O.Fr. inspiracion inhaling, breathing in; inspiration, from L.L. inspirationem (nom. inspiratio), noun of action from pp. stem of L.… …   Etymology dictionary

  • inspiration — Inspiration, Instinctus, huius instinctus. Inspiration divine, Diuinus afflatus, siue inflatus …   Thresor de la langue françoyse

  • inspiration — [in΄spə rā′shən] n. [ME inspiracioun < OFr inspiration < LL inspiratio] 1. a breathing in, as of air into the lungs; inhaling 2. an inspiring or being inspired mentally or emotionally 3. a) an inspiring influence; any stimulus to creative… …   English World dictionary

  • Inspiration — (v. lat. Inspiratio), 1) das Einathmen, s.u. Athmen; daher Inspirationsmuskeln, die zum Einathmen dienenden Muskeln; 2) (gr. Theopneustie), die besondere Einwirkung Gottes, mittelst welcher er durch den Heiligen Geist die Apostel so unterstützte… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.